Le camping collaboratif : en quoi ça consiste ?

Depuis maintenant quelques années, le concept de camping a connu des évolutions. Les principes de liberté, en plein air, en pleine nature sont toujours maintenus, sauf que dans cette nouvelle, la “nature” est plus sécurisée, mieux aménagé, et est composée d’autres services modernes. Découvrez dans ce guide ce que c’est qu’un camping collaboratif.

Le camping collaboratif : de quoi s’agit-il ?

Cette nouvelle forme de camping qu’est le camping collaboratif est une méthode moderne qui consiste à s’inviter chez des gens, des hôtes, qu’on appelle “habitant”. Ces derniers, qui possèdent évidemment un jardin aménagé, vivable et normalement spacieux pour pouvoir accueillir plusieurs invités. En effet, il serait beaucoup plus plaisant pour les voyageurs de tomber sur d’autres familles au même moment pour que les partages et les relations soient plus larges. Cette nouvelle forme de camping est devenu de plus en plus tendance ces derniers temps, et ce pour différentes raisons. Sur le plan social, la rencontre, les échanges et les convivialités avec de nouvelles connaissances y sont garanties, puisque même s’il n’y a pas d’autres voyageurs au même moment, les habitants propriétaires seront sûrement dans les parages. A part cela, la question de sécurité sera d’autant plus assurée, vu que le lieu d’hébergement sera forcément encadré, à la différence de la dangerosité de la nature dehors. Puisque c’est un jardin d’accueil, il n’est pas à exclure, non plus, que les services de bases y soient présents : toilettes, douches, et pourquoi pas piscines… Pour parfaire la qualité de l’accueil, certains propriétaires donnent déjà accès à l’électricité et à Internet à leurs invités.

Et les implications dans tout ça ?

Il n’y pas de grand souci à se faire de ce côté. Comme toute sorte de service, il y aura un prix à payer, mais ça ne dépasse presque jamais la qualité du service offert par les habitants, c’est aussi pour ça que c’est un camping collaboratif. C’est un peu divers pour les matériels à emmener : en fonction des outils à la disposition de ces derniers, il est souvent nécessaire que les touristes apportent leurs couvertures, leurs tentes, leurs caravanes, à moins qu’ils ne veuillent pas sortir de leur camping-car.

Comment faire pour en profiter ?

Plusieurs sites internets proposent déjà de nombreux jardins dans lesquels vous pourrez passer vos vacances tranquillement en toute sécurité, et avec du monde fabuleux. Une géolocalisation de l’endroit sera mise à disposition par les propriétaires pour aider les voyageurs à choisir. Une fois qu’ils auront choisi l’endroit où ils souhaiteraient séjourner, ils pourront envoyer une demande à l’hôte, qui pourra accepter ou non cette demande. A partir du moment où la réponse sera affirmative, on pourra déduire que le camping collaboratif peut commencer.

Tendance camping : les tentes cloches et tout confort à la mode
Rebaptisé «hôtellerie de plein air» : l’incroyable montée en gamme du camping